Le calendrier grégorien

Le calendrier grégorien, utilisé en Europe et dans une très grande partie du monde tire son nom du pape Grégoire XIII qui l’a mis en place en 1582. Ce calendrier est une correction apportée au calendrier précédent, le calendrier julien introduit par Jules César en 46 av. J.-C. Le point de départ de l’an 1 constitue une approximation de la naissance de Jésus.

Un décalage dans le calendrier julien

Depuis 45 av. J.-C., on suivait un calendrier de 365 jours par an avec une année bissextile tous les 4 ans.

Cette approximation est faite de telle sorte que la durée d’une année dans le calendrier corresponde le plus précisément possible avec celle d’une année tropique, c’est-à-dire le temps nécessaire au Soleil pour reprendre la même position dans le ciel. Durant ce laps de temps, le Soleil fait un aller-retour entre sa position la plus au nord vers sa position la plus au sud par rapport à l’équateur. Ceci entraîne la succession des saisons que le calendrier veut refléter.

Une année tropique dure 365,242190 jours ou 365 jours 5 heures 48 minutes 45,2 secondes, ce qui n’est donc pas un nombre entier de jours. L’approximation apportée par le calendrier julien donne une année d’une durée moyenne de 365,25 jours.

Après plusieurs siècles, une petite différence de 0,0078 jour par année a commencé à poser problème. Ainsi, à cause de l’imperfection du calendrier julien, l’équinoxe du printemps au XVIe siècle a été décalé aux alentours du 10 mars.

La réforme du calendrier par Grégoire XIII

Afin de tout remettre en ordre, le pape Grégoire XIII a imposé une réforme en 1582.

Cette réforme, faite d’après la suggestion de plusieurs astronomes de l’époque et suivant les instructions du Concile de Trente, propose deux grandes corrections. La première est un saut de 11 jours dans le calendrier : le lendemain du 4 octobre 1582 sera le 15 octobre 1582, et 10 jours dans le calendrier sont par conséquent supprimés. La seconde est un nouveau mode de calcul des années bissextiles.

Les années bissextiles dans le calendrier grégorien

Dans le calendrier grégorien, l’année tropique a été approximée à 365,2425 jours. Pour donner un nombre entier de jours à l’année on rajoute, comme dans le calendrier julien, un jour intercalaire en février :

À toutes les années qui sont divisibles par 4,
sauf si ces années sont divisibles par 100. Dans ce cas, elles ne sont pas des années bissextiles.
Cependant, si l’année est aussi divisible par 400, elle sera une année bissextile.

Par conséquent, les années 1700, 1800, 1900, 2100, 2200 et 2300 ne sont pas des années bissextiles, mais les années 1600, 2000 et 2400 sont bien des années bissextiles.

En résumé, il y a 97 années bissextiles tous les 400 ans. La première règle à elle seule permet d’obtenir une année moyenne de 365,24 jours tous les 100 ans. La seconde règle permet de s’approcher très près de l’année tropicale, donnant lieu à une année moyenne de 365,2425 jours tous les 400 ans. C’est seulement après 3000 ans que le décalage entre le calendrier grégorien et l’année tropique s’élève à un jour.

Adoption du calendrier grégorien

Le 15 octobre 1582 était la date officielle de l’introduction du calendrier grégorien.

Ce calendrier n’était pourtant pas adopté immédiatement par tous les pays. La Russie attendit jusqu’en 1917, c’est pourquoi la révolution d’octobre est aujourd’hui commémorée en novembre. La Suède s’est tellement embrouillée au XVIIIe siècle, qu’elle avait dû insérer deux jours intercalaires en 1712. Cette année-là, le mois de février avait 30 jours ! La Grèce n’a adopté le calendrier grégorien qu’en 1923. Actuellement, la majorité des pays ont adopté le calendrier grégorien comme calendrier officiel, à l’exception de l’Afghanistan, de l’Éthiopie, et de l’Iran.

Concernant la Belgique, certaines sources mentionnent que les régions du sud de la Belgique actuelle sont passées au calendrier grégorien de 1582 à 1583. Dans certaines régions (en Flandre et au Hainaut), on n’a pas fêté le jour de Noël en 1582 puisque le 21 décembre 1582 a été immédiatement suivi par le 1er janvier 1583. Même si le Brabant et la Zélande sont passés plus tôt vers le nouveau calendrier (14-25 décembre), ce n’était pas sans difficulté. La Principauté de Liège a introduit la réforme grégorienne au mois de février 1583.

________________________________________

Vous trouverez plus d’informations (en anglais) à propos des calendriers sur, par exemple, The Calendar FAQ.